le pouvoir de penser et d'agir des jeunes dans leurs espaces de vie: 4,5 et 6 nov. 2013

LES FORUMS 2013 à Lyon seront un rendez-vous extrêmement important pour la Prévention spécialisée, ses acteurs professionnels et bénévoles, ses partenaires, le public auquel elle s’adresse, jeunes, familles et habitants.

Accompagner un jeune, c’est se mettre au service de son devenir, miser sur ses potentialités, faire confiance en ses capacités et lui reconnaître à la fois le pouvoir de conduire sa propre vie mais aussi de participer au destin collectif.

Son action ne s’adresse pas uniquement à l’individu qu’il accompagne mais aussi à son environnement : la famille dont il est issu, le milieu auquel il appartient et s’identifie.

Jamais le contexte socio-économique n’a été aussi contraint dans le domaine de l’éducation spécialisée comme dans d’autres. L’utilité sociétale de la Prévention spécialisée, est questionnée, parfois mise à mal ces derniers mois.

En choisissant de mettre l’accent sur la dimension collective de sa mission aux FORUMS de Lyon, le CNLAPS veut impulser un souffle politique fort face aux enjeux sociétaux des années à venir.
Le programme ci-joint en est un levier.

l'association a demenagé

 

 

 

L'association Jean-Cotxet est désormais  installée au :

7 Boulevard Magenta

75010 Paris

 

des mediations numériques pour soigner l'enfant et l'adolescent : 15 juin 2013

Des médiations numériques pour soigner l'enfant et l'adolescent ?


Ce colloque aura lieu le 15 juin 2013 à l'Institut de Psychologie - Paris Descartes.

Il est organisé par l'Institut du Virtuel Seine Ouest en collaboration avec le Laboratoire PCPP (Paris Descartes).

Les médiations thérapeutiques sont utilisées depuis longtemps, reflétant le besoin d‘adapter le cadre classique face à des enfants et adolescents qui ne peuvent pas en bénéficier pour des raisons diverses, propres à leur histoire, leur problématique… Différentes médiations ayant déjà fait leurs preuves sont adoptées par de nombreux cliniciens, constituant une « caisse à outils » à laquelle on se réfère dès que des situations thérapeutiques s’y prêtent. Mais alors, y a-t-il besoin d’en rajouter des nouvelles ? Est-ce que les outils numériques ont quelque chose de spécifique à apporter ? En effet, ces nouvelles techniques que l’on qualifie souvent par le terme « virtuel », amènent différentes potentialités comme leur nom l’indique. La malléabilité si précieuse des médiations est très présente dans certains de ces nouveaux médias. Tout est possible et l’outil lui- même peut bien nous surprendre. Guidé par l’inconscient et les enjeux transférentiels, le virtuel peut prendre des formes infinies pour mettre en images ou en mots les manifestations inconscientes. Les médiations thérapeutiques numériques sont donc une potentialité à explorer, dans différents cadres. Face à ces nouvelles médiations qui tendent à se répandre, une réflexion s’impose pour penser les limites et les indications relatives à ce type d’usage des technologies. C’est pourquoi nous vous proposons une journée d’échanges, afin de prospecter ensemble cette nouvelle clinique du virtuel.


Programme de la journée

8h30 : ACCUEIL DES PARTICIPANTS

9h00 : OUVERTURE DU COLLOQUE  Patrice Huerre et Bruno Jarry

9h30-10h30 : PREMIÈRE TABLE RONDE

Sylvain Missonnier : président de séance
Jacques Perriault « L’humain à l’heure du numérique »
Anne Brun « Médiation numérique et symbolisation sensori-motrice »

10h30-11h00 : PAUSE

11h00-12h30 : DEUXIÈME TABLE RONDE

François Marty : président de séance
Guy Lavallée « Le Virtuel et l'hallucinatoire »
Serge Tisseron « Attrapes-moi si tu peux ! De la dyade numérique à l’intersubjectivité »
Benoît Virole « La technique des jeux vidéo en psychothérapie d'enfants et d'adolescents Apports métapsychologiques »

12h30-14h00 : REPAS LIBRE

14h00-16h30 : ATELIERS

inauguration du sappej

Communiqué de presse - janvier 2013

Le SAPPEJ (Service d’Activités Psychopédagogiques et éducatives de Jour), situé 75 rue de Clichy, dans le 9e arrondissement, sera officiellement inauguré le 21 janvier 2013. Expérimental sur 5 ans, le service a démarré son activité en novembre 2010. A l’origine, le projet est venu répondre à une demande du département de Paris et de l’Education Nationale. Il s’est inscrit dans le schéma conjoint de protection de l’enfance en mobilisant un partenariat entre le Rectorat de Paris, l’Aide Sociale à l’Enfance, le Groupe de Santé Perray-Vaucluse et l’Association Jean Cotxet, maître d’œuvre du projet. Une convention a été signée entre les quatre institutions.

Le SAPPEJ est un dispositif qui propose de répondre aux manifestations du mal-être et de la souffrance psychique, qui s’expriment quand la scolarité fait symptôme avec des exclusions répétées ou un absentéisme prolongé. Il s'adresse à des Parisiens, garçons et filles, âgés de 11 à 16 ans et donc soumis à l’obligation scolaire. L’effectif est de 24 jeunes accueillis en journée, le service restant partiellement ouvert pendant  les vacances scolaires.

L’orientation vers le service est proposée par l’Equipe Relais du Rectorat de Paris après avis de l’Aide Sociale à l’Enfance, signataire de la prise en charge avec les parents et le SAPPEJ. Dans certains cas, cette admission peut être décidée par le juge des enfants au titre d’une mesure de milieu ouvert. D’une durée de 6 mois, renouvelable une fois, la prise en charge a pour objectif de permettre à ces jeunes de réamorcer les apprentissages et de leur redonner l’envie d’apprendre,  ce qui suppose un apaisement des relations avec les adultes et  l’institution scolaire, et aussi une reprise de confiance en soi et en ses capacités. L’emploi du temps individualisé est réparti entre les temps individuels et les temps collectifs, avec des ateliers à médiation créative liés aux enseignements.

La mission du SAPPEJ est aussi de travailler avec les familles à restaurer le rôle actif qu’elles peuvent avoir pour faire respecter les cadres institutionnels et sociaux.

Jusqu'à ce jour, 57 jeunes ont été accueillis. Leur  devenir sur le plan de la réinsertion scolaire et sociale sera évalué sur le moyen terme.

Le Service d’Activités Psychopédagogiques et Educatives de jour (SAPPEJ)

Le SAPPEJ (Service d’Activités Psychopédagogiques et Educatives de Jour), dispositif qui propose de répondre aux manifestations du mal-être et de la souffrance psychique des jeunes entre 11 et 16 ans, a démarré son activité en novembre 2010. Service expérimental sur cinq ans, ce projet est venu répondre à une demande du département de Paris et de l’Education Nationale.

http://www.paris.fr/pratique/famille/protection-de-l-enfance/l-espace-clichy-un-nouveau-service-d-activites-psychopedagogiques-et-educatives-de-jour-sapej/rub_9850_stand_93230_port_24581

 

rss cotxet

  • dernière mise à jour : dimanche 25 juin 2017 à 16:10:11