Objectifs

Cet ouvrage est le fruit d’une concertation engagée dès 1999 entre les ministères chargés de la Justice et de la Santé et des Affaires sociales.

Mineurs protégés ou sous main de justice, victimes ou auteurs d’agressions ou de violences, mineurs relevant de structures médico-sociales ou jeunes en rupture, les problématiques se recoupent quel que soit, en réalité le lieu de prise en charge. Face aux trajectoires d’échecs de certains mineurs, dits « incasables » potentiellement porteurs de troubles psychiques, comment dépasser les difficultés rencontrées par les professionnels des différents champs et favoriser le rapprochement et l’articulation, entre institutions sanitaires, médico-sociales, éducatives et judiciaires ?

Cet effort de concertation a connu un premier temps fort, par l’organisation en mai 2000, d’un séminaire Santé/Justice rassemblant plus de 400 professionnels amenés à s’exprimer sur la prise en charge des mineurs en grande difficulté.

La circulaire interministérielle du 3 mai 2002 relative à la prise en charge concertée des troubles psychiques des enfants et adolescents en grande difficulté a défini les orientations tenant en compte la nécessité, reconnue par tous les professionnels, d’une élaboration pluridisciplinaire et partenariale, des réponses aux besoins d’éducation et de santé mentale de ces mineurs.

Repérer, comprendre et soigner la part de troubles et souffrances psychiques à l’oeuvre dans l’expression de comportements souvent socialement indésirables, tout en soutenant la qualité de la relation et de l’action éducative engagée par de nombreux professionnels auprès de ces jeunes, constitue l’un des enjeux forts d’une politique de santé publique et de protection de l’enfance et de la jeunesse.

La mission confiée au professeur Philippe JEAMMET et à Monsieur Michel PERDIGUES, par les directions concernées des deux ministères, était l’apport d’éléments de guidance aux institutions et aux professionnels en charge des aspects éducatifs, sociaux, sanitaires et judiciaires auprès de ces jeunes, pour accompagner le travail d’articulation et de confrontation des cultures.

À présent il est souhaité que les pistes de réflexion esquissées dans ce document, au travers d’exposés théoriques de différents champs disciplinaires et d’initiatives de terrain puissent trouver un prolongement dans des débats locaux et favoriser la capacité des institutions à travailler ensemble.

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapp_mineurs.pdf

 

  • dernière mise à jour : jeudi 22 août 2019 à 13:30:52